Échec et mat avec Max Tetar

Cette semaine nous sommes partis à la recherche d'une nouvelle écriture, de signes à décoder. Ils nous ont appris à décrypter les pleins mais aussi les vides. Miroirs, projections déformées, nous partons à la découverte de l'envers du décor.

Max Tetar a commencé par un travail sur les signes. À la manière de hiéroglyphes, il façonne son langage et lui donne une esthétique. Les lettres se délient et déambulent sur les oeuvres pour devenir des abstractions pures.

C'est là que l'artiste développe des formes graphiques. Sur un quadrillage, à la manière d'un jeu il place ses dames, ses fous. Il créé un jeu de correspondance entre ses formes. Nous arrivons parfois à distinguer un symbole, à délier la pelote qui a conduit à ces signes abstraits.


À l'affiche
Posts récents
Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic